Cette question m’a longtemps taraudée. En effet, j’ai longtemps galéré avant de trouver ma voie professionnelle. Tout a commencé quand j’avais 15 ans lorsque j’ai dû choisir la filière de mon BAC (L, ES ou S). Après de déchirantes réflexions, j’ai finalement choisi de faire un bac S.

J’ai fait ce choix parce que j’étais dans une boîte à bac dans laquelle les filières scientifiques étaient plus valorisées. Il n’y avait qu’une classe de L pour 6 classes de S. J’ai aussi choisi cette filière parce que mes deux parents avaient fait un bac scientifique et que je voulais faire comme eux ou plutôt j’avais peur de choisir une autre filière qu’eux. J’ai donc choisi de faire un bac S malgré le grand amour que j’avais pour les Lettres et les langues vivantes (je passais mon temps libre à lire et j’étais fascinée par le pouvoir des mots à saisir le réel)

Résultats : j’ai raté mon bac et je n’étais pas du tout épanouie pendant ces trois années ( 1ère et mes deux années de terminale) et j’ai perdu confiance en moi.

Il m’a fallu ensuite choisir une filière universitaire. Je me suis embarquée dans une 1ère année de pharmacie parce que mes deux parents étaient dans le secteur médical et encore une fois j’avais peur de choisir une autre filière qu’eux.

Résultats : je séchais les cours tellement je ne comprenais rien, bien sûr je n’ai pas eu mon année, j’étais très malheureuse. J’ai totalement perdu confiance en moi.

Il a fallu ensuite me réorienter. Cette fois-ci, j’ai écouté mon attrait pour les langues. J’ai fait  une licence d’anglais que j’ai réussie. Mais j’avais quand même une petite voix qui me disait : « et après les études, tu seras prof. Et si tu n’étais pas faite pour ça ? »

Je suis ensuite partie un an en Angleterre pour être assistante de français. J’y ai passé une super année très enrichissante. J’ai ensuite décidé de faire un Master d’anglais pour dire d’avoir un diplôme de plus en poche. Mais le fait de creuser un sujet restreint pendant une année ne m’a pas plu et j’ai échoué avec 9,3 de moyenne.

J’ai ensuite passé le CAPES d’anglais. Nouvel échec. J’ai retenté l’année suivante. J’ai été admise à l’oral mais j’ai finalement encore échoué.

J’ai ensuite eu un poste de remplaçante dans un collège et là BOOOUMM ! Grosse désillusion…Tout s’est écroulé pour moi. Je vivais l’enfer intérieurement. Mon corps m’a tout de suite fait comprendre  que je n’étais pas faite pour être prof. Du moins pas sur une longue durée. Je devais plus faire la police qu’autre chose, ce qui ne colle pas avec ma personnalité.  Mon corps n’a pas supporté. Je ne dormais plus. Je n’avais pas d’autre choix que de démissionner.

J’ai mis quelques mois à m’en remettre. J’avais étudié pendant 7 ans pour me rendre compte en quelques semaines que je n’étais pas faite pour le métier auquel j’avais été formé .

Après avoir encaissé le choc, j’ai ensuite décidé de faire une licence professionnelle en commerce international après avoir consulté une conseillère d’orientation. J’avais un poste d’assistante commerciale et en même temps j’avais des cours à l’université. Les études m’ont plu. Le poste que j’avais me plaisait moyennement.

Un jour j’ai vu la lumière au fond du tunnel. Je me suis rendue compte que si j’avais fait tous ces choix d’orientation professionnelle qui ne me correspondaient pas et qui ont entrainé une perte de confiance en moi, une perte d’argent, une perte de temps, c’est parce que je manquais cruellement de connaissance sur ma personnalité profonde, mes motivations profondes à agir dans le monde, mon fonctionnement émotionnel, mes fonctionnement mental et relationnel.

J’ai pu avoir cette prise de conscience en découvrant  la méthode de connaissance de soi par le vêtement créée par Flora Douville.

J’ai découvert le travail de Flora en lisant un article du magazine Biocontact qui parlait du lien entre les vêtements qui nous correspondent et notre personnalité profonde. Etant donné que j’ai toujours éprouvé un certain malaise dans mes vêtements et que ça faisait depuis 20 ans que j’espérais trouver un jour une méthode qui me permettait de connaître les critères sur lesquels me baser pour choisir des vêtements qui me correspondent, je suis allée voir son site internet. En découvrant son site, mon cœur a commencé à battre plus vite parce que je savais que j’avais trouvé ce que je recherchais depuis tellement longtemps. J’ai donc décidé de travailler avec Flora et là ça a été une vraie RÉVÉLATION !!

J’ai appris à connaître avec une grande clarté toutes les facettes de ma personnalité, tous mes talents, mes dons, mes compétences, mes forces naturelles  mais aussi mes limites. Bref, j’ai maintenant pleinement conscience de mon potentiel !

  • En effet, il  y a un lien entre les couleurs de vêtement qui nous vont et nos motivations profondes, ce qui nous pousse à agir.

Donc connaitre les couleurs qui nous vont permet de savoir précisément le type d’actions à poser qui sont dans le prolongement de nos motivations profondes.

  • Il y a un lien entre les matières qui nous correspondent et notre fonctionnement émotionnel, notre manière d’agir.

Donc le fait de connaître les matières qui nous vont permet de savoir comment nous allons agir avec quel rythme de vie.

  • Il y a un lien entre les formes de vêtements qui nous correspondent et notre fonctionnement mental et relationnel.

Donc le fait de connaître les formes de vêtement qui nous vont permet de savoir quelle est notre juste place à prendre vis-à-vis des autres, les potentiels que l’on peut exprimer dans nos relations avec les autres.

En faisant ce travail avec Flora, j’ai compris rapidement pourquoi les choix que j’avais faits ne pouvaient pas me correspondre. Tout a pris sens dans ma vie. Le fait d’avoir pleinement conscience de  mes motivations profondes, mon fonctionnement émotionnel ainsi que mon fonctionnement mental et relationnel a eu un impact énorme  dans ma vie !!

Maintenant je sais précisément sur quels critères mes baser pour faire des choix (que ce soit pro ou perso) ce qui fait que je me sens beaucoup plus libre qu’avant.

J’aurais tellement aimé connaître cette méthode quand j’étais ado. Le fait de me connaître en profondeur m’aurait épargné de nombreuses années de galères, des années pendant lesquelles je n’avais pas confiance en moi, des années pendant lesquelles je me demandais si j’étais bien à ma place, des années pendant lesquelles j’ai gâché mon potentiel, des années pendant lesquelles je n’étais pas heureuse, des années pendant lesquelles j’ai perdu mon temps et de l’argent.

Parce que de nos jours, on peut facilement tomber dans le piège de se conformer à des attentes (qu’elles viennent de notre entourage ou de la société et qu’elles soient conscientes ou inconscientes) extérieures concernant le choix de ses études  ou de son travail et que nous sommes confrontés à un nombre gigantesque de choix possible,

Parce que je sais de nombreux lycéens ont beaucoup de mal à faire un choix concernant leur projet professionnelle,

Parce que je sais de nombreux étudiants aujourd’hui galèrent à trouver les études qui leur correspondent en essayant une année de ci, puis une année de ça,

Parce que je sais de nombreux adultes ont un travail qui ne leur correspond pas et qui les rend malheureux,

Parce que je sais de nombreux adultes en reconversion professionnelle se demandent quel choix d’orientation serait le plus judicieux pour eux,

Parce que de nos jours, avoir une connaissance précise de qui l’on est ESSENTIEL pour faire des choix de vie qui nous ressemblent,

Je souhaite diffuser cette méthode de connaissance de soi super précise à un grand nombre de personnes pour qu’elles découvrent tout leur potentiel (et au passage les aider à découvrir par eux-mêmes les couleurs, les matières et les formes de vêtement qui leur correspondent !)

Donc si toi aussi, tu souhaites connaitre les critères sur lesquels te baser pour choisir une activité professionnelle qui te fasse vibrer, sens-toi libre de me contacter.

Sophie BONA

Author Sophie BONA

More posts by Sophie BONA

Leave a Reply